Cours vidéo

Mesurer en psychologie : un état des connaissances

Ce cours développe l’idée qu’en l’état actuel des connaissances en psychologie, l’hypothèse scientifique par défaut est qu’on ne sait mesurer aucune grandeur psychologique, si « mesurer » signifie qu’on sait observer une certaine variabilité, dans des conditions expérimentales telles que cette variabilité ne dépend que de la variabilité de la grandeur qu’on veut mesurer. Par conséquent, les tests psychologiques ne sont pas des instruments de mesure mais des instruments d’observation et/ou d’évaluation.

0. Le plan du cours (5 chapitres) autour du fait qu’on ne sache toujours pas mesurer une seule grandeur psychologique chez au moins une personne.

1. Réflexions préliminaires

Quatre exemples de mesurage dans la vie quotidienne pour établir une condition nécessaire de la mesurabilité d’une grandeur.

2. Fonction de mesurage et test du principe de mesurage

L’élaboration du test expérimental d’un principe de mesurage (théorie, méthode, pratique). Les réponses à des tests psychologiques : fonction d’un principe de mesurage ou du libre arbitre ?

3. Descriptions et fonctions de mesurage psychotechniques

Théorie d’un principe de mesurage psychologique et falsification de la théorie.

4. Approches psychométriques pour des pseudo-mesures

Clarification de la confusion psychométrique : faire des analyses ou des modèles statistiques n’est pas mesurer.

5. Quelle est l’utilité des tests psychotechniques ?

Utilités des tests psychologiques : les tests psychologiques ne sont pas des instruments de mesure mais d’observation et/ou d’évaluation.