Archives mensuelles : septembre 2017

Karl Popper sur la contradiction comme source de la connaissance

Pour autant que la science ou la connaissance puissent commencer quelque part, on peut dire ce qui suit : la connaissance ne commence pas par des perceptions ou des observations, par une collection de données ou de faits, mais bien par des problèmes. Pas de savoir sans problèmes — mais aussi pas de problème sans savoir. Ceci signifie que la connaissance commence par la tension entre savoir et non-savoir : pas de problème sans savoir — pas de problème sans non-savoir. Car tout problème surgit par la découverte que quelque chose dans notre savoir supposé n’est pas tout à fait en ordre; ou encore, en termes logiques, par la découverte d’une contradiction interne entre notre savoir supposé et les faits; ou, exprimé d’une façon peut être plus correcte encore, par la découverte d’une contradiction apparente entre notre savoir supposé et les faits supposés. (p. 76)

Popper, K. R. (1979). La logique des sciences sociales. In T. Adorno & K. Popper (Eds.). De Vienne à Francfort : la querelle allemande des sciences sociales (pp. 73-105). Bruxelles : Editions Complexes. (Original publié en allemand, 1969)

Voir aussi Darwin (1872/2001).

Dany Laveault et Jacques Grégoire sur la fin et les moyens en psychotechnique

La première question que doit se poser la personne désireuse de construire un test concerne les fonctions que ce dernier devra remplir. À quoi va-t-il servir ? Par exemple, un test de mathématique peut avoir pour fonction de sélectionner des sujets, de diagnostiquer des difficultés d’apprentissage ou encore de déterminer si un élève maîtrise les compétences attendues en fin d’année scolaire. De même, un questionnaire d’anxiété peut être utilisé pour recruter des personnes possédant certaines caractéristiques de personnalité ou pour évaluer l’effet d’un médicament anxiolytique. Le plus souvent, un même test ne peut remplir toutes ces fonctions. (p. 9)

Laveault, D. & Grégoire, D. (2002). Introduction aux théories des tests en psychologie et en sciences de l’éducation (2e éd.). Paris : De Boeck Université.