L3

Albi (16L3PSY54FOS psychométrie)

Comment poser le problème de la mesure en psychologie ? Il faut se donner une définition du mesurage, en tirer les conséquences empiriques et les tester. Au-delà du problème spécifique de la mesurabilité des grandeurs psychologiques par des observations psychotechniques, le cours applique rigoureusement la démarche hypothético-déductive. Le résultat principal de cette étude consiste à dissocier le mesurage, non-acquis en psychologie, et l’évaluation, pratique dont la justification repose sur l’utilité sociale des scores psychotechniques. A titre indicatif, il me semble raisonnable de consacrer au minimum 20 heures de travail personnel à cet enseignement, en utilisant notamment le cours vidéo.

Les connaissances sont évaluées à l’aide d’un examen sur table et d’un rapport en deux chapitres (étudiants en CC). Le premier concerne la question de savoir si la typologie des « échelles de mesure » à la Stevens (1946) fournit une définition du mesurage et si oui laquelle (voir 40a). Le second chapitre consiste à développer une réflexion critique sur le mesurage d’une grandeur psychologique à partir d’un exemple de technique (test, questionnaire) choisi par les étudiants (exemples de tests de la mesurabilité de la douleur, de la fierté, du stress).

2 réflexions au sujet de « L3 »

  1. Un étudiant L3

    J’ai confondu douleur « ressentie » et douleur « évaluée » ce qui m’a amené au raisonnement tautologique du type « l’évaluation de la douleur par x est une mesure de la douleur évaluée par x ».
    Et puis comme évaluer, ce n’est pas mesurer, je ne sais même plus ce qui m’a amené à penser qu’on pouvait ici mesurer quoi que ce soit..

    Répondre
  2. Un étudiant L3

    Concernant la douleur et sa mesure par deux questions (indiquez le degré de douleur ; indiquer votre envie de médicament) :
    Les médecins s’accordent sur l’importance d’une prise en charge de la douleur en fonction de l’évaluation subjective qu’en fait le patient. Pour une même quantité q de douleur, l’évaluation subjective de deux patients peut différer et on s’intéresse précisément à cette évaluation, c’est à dire au phénomène de la douleur ressentie, pour prendre une décision médicamenteuse. [SV : la douleur ressentie peut-elle être connue en troisième personne et si oui comment ? Ce qui peut être connu, c’est ce qu’en dit la personne, et il est impossible d’exclure que ce qu’en dit la personne soit autre chose que ce qu’elle ressent non ?]
    L’item 1 « indiquez votre douleur sur une échelle de 1 à 5 » correspond à une description psychotechnique de la douleur ressentie par le patient. Plusieurs facteurs influencent probablement cette douleur ressentie (stress, irritabilité, évaluation de la « légitimité » de cette douleur, …) mais a priori au même titre que la température d’un liquide est influencée par celle de son contenant, par la température de la pièce, ou encore par l’existence ou non d’une flamme en dessous du contenant. Il existe, en plus, des variables parasites : désir de mentir au test, non compréhension de la question, … mais en dehors de ces parasites (il me semble qu’il y a dans toute mesure l’existence de parasites), plus la douleur ressentie augmente, plus le score sur l’échelle de 1 à 5 augmente. Il existe donc une fonction FoQ telle que pour tout w1 < w2, (FoQ)(w1) [SV : si vous voulez, mais alors ces valeurs ne sont pas les valeurs observables auxquelles on a accès parce que ce à quoi on a accès est la résultante de l’effet conjoint de ces facteurs. Cf. 3a dans le blog.] En revanche il me semble que l’on peut dire de manière valide et valable que l’individu mesure à l’aide de l’item 1 sa quantité de douleur ressentie. Non ? [SV : non parce que si vous admettez les facteurs parasites, une variation observée ne vous permet pas de déduire une variation de la quantité de douleur. Cf. 3a dans le blog.] Dans ce cas l’expérience montre que l’item 2 correspond à une description psychotechnique qui n’est pas celle de la douleur ressentie. [SV : quelle expérience ?]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *