29a. Glossaire pour la méthodologie et l’épistémologie de la psychologie (inachevé)

Dans ce billet, je consigne des mots-clés pour l’enseignement de méthodologie et d’épistémologie appliquée en licence de psychologie. N’hésitez pas à envoyer des commentaires.

Approximation. Une mesure est nécessairement approximative. Mais il faut préciser sur quoi porte l’approximation : comment sont affectées la détermination empirique et la détermination théorique du phénomène ?

Binomiale (loi). Le b-a ba de l’inférence statistique ?

Cardinal. Le cardinal d’un ensemble est sa taille. Un étudiant de niveau L devrait savoir (i) répondre à la question “combien de m-uplets possibles avec une description m-variée du comportement étant donné un certain référentiel de description ?” (voir 20a), (ii) justifier que ce nombre est intéressant. Il l’est parce que, c’est du bon sens, si on veut avoir une chance de découvrir une loi empirique régissant les phénomènes qu’on sait ainsi décrire dans telle population d’unités d’observation, il faut échantillonner une quantité d’unités d’observation beaucoup plus grande que ce nombre (cf. 25a).

Description (objective). Pour poser le problème de l’explication d’un phénomène particulier, il faut au préalable décrire ce phénomène de manière objective. L’objectivité consiste dans l’interchangeabilité des observateurs (cf. 24a).

Distribution conditionnelle. L’observation objective d’une masse d’unités d’observation dans un référentiel de description bivarié (VI, VD) permet l’étude de la distribution de la VD conditionnellement aux valeurs de la VI. On peut ainsi tester statistiquement l’indépendance de la VD et de la VI (voir Popper, 1992).

Épistémologie. Réflexion sur ce qui permet de différencier connaissance scientifique et connaissance non scientifique. Mieux peut-être parce que plus large (moins sciento-centré) : réflexion sur ce qui fait la valeur d’un discours réputé savant.

Estimation (statistique).

Évaluation. La clé dans un débat sur la mesure en psychologie si on admet qu’une évaluation psychologique suppose une utilité de contrôle social des individus évalués.

Explication (scientifique). Tout étudiant de licence de psychologie devrait pouvoir produire au moins une définition de ce qu’est l’explication scientifique, puisque celle-ci sert éventuellement à justifier la curiosité de celui qui veut observer ou les attentes de celui qui veut intervenir. Définir ce qu’est l’explication scientifique nécessite quelques prérequis (voir 25a).

Hypothético-déductif (raisonnement, démarche). Certains disent que la méthode scientifique repose sur la démarche hypothético-déductive (il faut aussi parler de l’induction et de l’abduction comme modes de raisonnement non valides employés pour pour généraliser et diagnostiquer, respectivement). Connaître ces modes de raisonnement est une compétence méthodologique. Savoir qu’un raisonnement hypothético-déductif sert à tester une hypothèse et que le résultat du test est soit la falsification soit la corroboration, c’est-à-dire une conclusion de plausibilité, c’est une compétence méthodologique. Savoir décomposer l’hypothèse comme une conjonction d’hypothèses est une compétence méthodologique.

Indépendance (de deux variables aléatoires). Technique probabiliste. Ne surtout pas confondre l’indépendance au sens technique des probabilités (i.e., les probabilités n’ont pas de vocation théoriques, ou seulement au sens de la théorie des objets mathématiques) et l’absence de relation causale entre deux phénomènes, ce serait une erreur de catégorie.

Individu (statistique, ou unité d’observation). Ce qui, quand on l’utilise dans une théorie particulière, forme le support ontologique d’un phénomène. Typiquement, une personne à un moment donné constitue une unité d’observation.

Liberté. Pour une personne, le fait qu’elle puisse se soustraire ou être soustraite à un certain pouvoir, quand c’est nécessaire. La liberté n’est liberté que vis-à-vis de quelque chose. On n’est pas libre de tout, on est libre de quelque chose.

Lucidité. Attitude qui consiste, pour une personne, à être prête à reconnaître que ses croyances sont fausses pour des raisons rationnelles.

Objectivation/subjectivation. Croisée des chemins en psychologie mais plus largement dans les sciences de l’homme (cf. Granger, 1994). L’élaboration de la connaissance scientifique passe par la description objective des phénomènes. Lorsqu’elle est coercitive, cette description procède d’une appropriation préalable de la nature. Quelles sont les conditions d’une connaissance scientifique d’une personne ? Autrui ne nous appartient pas. Une étudiante s’intéresse à ce qu’une mère alcoolique pourrait dire du bébé dont elle est enceinte. Avant d’être un problème scientifique, le problème est celui des conditions d’accès à cette personne : comment aborder cette personne ? On “frappe à sa porte” et on lui demande si elle veut bien s’offrir à notre curiosité et à notre jugement ? Il faut défendre la nécessité et la légitimité, en psychologie, d’une philosophie de la dignité, quitte à prendre le risque de conclure à l’incompatibilité des exigences scientifique et philosophique. Dans quelles conditions l’auscultation psychologique (Canguilhem, 1958) de l’autre garantit-elle sa dignité ?

Personne. Notion paradoxale : Paul est une personne unique et permanente dans une certaine durée, ce qui suppose qu’elle est identique à elle-même. Or Paul n’est jamais le même. Si la psychologie est une science, c’est une science des personnes, qui cherche ce qu’il y a de commun à toute personne — et la psychologie différentielle est là pour rappeler ce qui n’entre pas dans le cadre de la science psychologique.

Phénomène. Ce qui se produit. Si quelque chose se produit, il faut que cela se produise dans l’espace-temps, et que cela affecte au moins une entité (notamment, en psychologie, une personne). La description objective permet d’appréhender les phénomènes d’un certain point de vue.

Probabilité. (i) Vous êtes dans la catégorie X. 90% des gens de la catégorie X qu’on a pu examiner avaient telle maladie. Donc la probabilité que vous ayez cette maladie est 90%. Cette conclusion est non seulement logiquement invalide mais fausse : la probabilité que vous ayez cette maladie vaut 0 ou 1. (ii) On teste une hypothèse nulle H0. La valeur de la variable-test tombe dans la zone de signification statistique, définie en fixant à .05 l’erreur de type 1. Donc il y a 5 chances sur 100 que H0 soit fausse. Cette conclusion est logiquement invalide et elle est fausse : soit H0 est vraie, soit elle est fausse. De plus, une opinion fort répandue en modélisation statistique est que H0 est fausse (e.g., Embretson & Reise, 2000).

Relation (binaire). Notion mathématique qui sous-tend la notion de relation entre deux variables statistiques. Cas particuliers : relation restrictive, application et fonction, indispensables pour aborder l’explication et définir une variable statistique.

Validité logique (d’une conclusion). Soit un argument de la forme si prémisse alors conclusion. La conclusion est valide si elle est déductible de la prémisse. Dans de nombreux domaines d’activité, la validité des conclusions n’est pas nécessaire. La validité des conclusions est un critère nécessaire de la scientificité d’une conclusion.

Variable (statistique). Concept fondamental qui devrait être enseigné quelle que soit la formation initiale des enseignants (mathématiques, psychologie, …) en L1, L2 et L3 (cf. 24a). Une variable en statistique n’est pas nécessairement une variable aléatoire.

Vérité (d’un argument). Un argument est vrai ou faux mais pas ni vrai ni faux. Si un argument est supposé être ni vrai ni faux, l’énonciation de cet argument n’a pas de finalité scientifique. Si on admet qu’un argument est vrai ou faux, on peut fonder la méthodologie comme moyen de répondre à la question de savoir comment faire pour connaître la valeur de vérité de tel ou tel argument. Tester une hypothèse est un moyen de découvrir qu’elle est fausse (si on se contente du témoignage d’un événement qui tombe dans la classe de ses falsificateurs).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.