Karl Popper sur les lois naturelles comme énoncés d’impossibilité

[Les lois naturelles] n’affirment pas que quelque chose existe ou se produit, elles le dénient. Elles mettent l’accent sur la non-existence de certaines choses ou de certains états de choses, proscrivant ou défendant, en quelque sorte, ces choses ou états de choses : elles les excluent. Et c’est précisément pour cela qu’elles sont falsifiables. (p. 67)

Popper, K. (1973). La logique de la découverte scientifique. Paris : Payot. (Original publié en allemand en 1934 avec la mention « 1935 », note du traducteur de l’édition anglaise)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.