Karl Popper sur les lois naturelles comme énoncés d’impossibilité

[Les lois naturelles] n’affirment pas que quelque chose existe ou se produit, elles le dénient. Elles mettent l’accent sur la non-existence de certaines choses ou de certains états de choses, proscrivant ou défendant, en quelque sorte, ces choses ou états de choses : elles les excluent. Et c’est précisément pour cela qu’elles sont falsifiables. (p. 67)

Popper, K. (1973). La logique de la découverte scientifique. Paris : Payot. (Original publié en allemand en 1934 avec la mention “1935”, note du traducteur de l’édition anglaise)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.