Max Horkheimer et Theodor W. Adorno sur le conformisme

La crainte qu’éprouve le fils authentique de la civilisation moderne à l’idée de s’éloigner des faits qui sont déjà schématiquement préformés par les conventions dominantes de la science, du commerce et de la politique, est la même que la crainte qu’inspire la déviation sociale. (p. 16)

Horkheimer, M., & Adorno, T. W. (1974). La dialectique de la raison. Paris : Gallimard.

Voir aussi Kundera (1984), Morin (2008), Notturno (2000).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.