Pierre Gréco sur scientificité et falsificationnisme

Aucune science de faits ne peut garantir ses décrets hors d’un champ de faits, c’est l’évidence, ni se dispenser d’expliciter la procédure qui en assure le contrôle ou la reproduction. Un fait ne prouve rien, bien entendu, et mille faits ne font qu’une chronique ; mais un fait peut démentir, et toute assertion qui ne se met pas en mesure d’être possiblement infirmée par des faits n’est pas une assertion scientifique. (p. 985)

Gréco, P. (1967). Épistémologie de la psychologie. In J. Piaget (Ed.). Logique et connaissance scientifique (pp. 927-991). Paris : Gallimard.



Citer ce billet
Stéphane Vautier (2016, 24 avril). Pierre Gréco sur scientificité et falsificationnisme. Épistémologie de la psychologie. Consulté le 22 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ogqr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.