Sigmund Freud on inhibition and anxiety

Many inhibitions are an obvious renunciation of function, because the exercice of the function would give rise to anxiety. (p. 12)

Freud, S. (1936). The problem of anxiety. New York: The Psychoanalytic Quarterly Press and W. W. Norton. (Original published 1926 as Hemmung, Symptom und Angst)


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Stéphane Vautier (13 juin 2017). Sigmund Freud on inhibition and anxiety. Épistémologie de la psychologie. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ogrp


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.