Proposition déontologique pour les psychologues

Je propose que le psychologue ne saurait faire valoir qu’il apporte des hypothèses pour justifier son emploi. N’importe qui peut apporter des hypothèses. La question est de savoir ce qu’elles valent. Une façon simple de répondre est : elles valent comme savoir. Donc le psychologue doit faire valoir ce qu’il sait et non pas ce qu’il suppose.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.